Rechercher
  • Sébastien Nannini

Peut-on faire du yoga même si on est pas souple


Souvent on nous appelle pour nous demander cela. C’est une bonne question. Cependant imaginez un peu, vous aller voir un prof de musculation et vous lui dites : Est-ce que je peux faire de la musculation, même si je suis pas musclé ? C’est exactement la même chose. Si vous voulez faire du yoga c’est justement peut-être parce que vous n’êtes pas souple et que vous avez besoin de développer votre souplesse.

C’est vraiment important de tout de suite comprendre qu’on n’a pas besoin d’être souple pour faire du yoga. Bien au contraire, cela va vous donner pleins d’avantages. Bien sûr vous rencontrerez quelques difficultés aussi, par rapport à une personne souple mais elle en aura d’autres comme la force ou l’alignement car chacun a un corps différent. C’est au yoga de s’adapter au corps de la personne et pas le contraire.

Alors pourquoi on veut être plus souple ? Il y a plusieurs raisons et motivations. Une des raisons qui pour moi est essentielle, c’est que plus vous êtes raides, plus vous mettez de pression sur vos articulations. Par exemple, si votre dos est raide, et bien vous allez avoir mal au dos, vous allez avoir mal aux muscles et à un moment donné c'est possible que vos vertèbres bougent. Vous allez aller voir l’ostéopathe ou l’ortho, quelqu’un qui va nous aider. On connaît ça aussi pour le cou. Ça commence par des tensions musculaires et à un moment donné les tensions s’accumulent et « craque », on bloque.

C'est valable aussi pour les épaules, pour toutes les articulations donc c’est intéressant de s’assouplir, pour retrouver une mobilité articulaire. Par exemple, moi je n'étais pas souple. Je me suis assoupli, je ne suis toujours pas parmi les plus souples en yoga, mais j’ai beaucoup gagné. J'ai fait du yoga à cause des problèmes de dos principalement. Le yoga m’aide de manière extraordinaire. J'avais aussi un problème avec une cheville, ça m’a énormément aidé. Donc vous n’avez pas besoin d’être souple pour avoir des résultats, vous allez vous sentir mieux dans votre corps, vous allez mieux bouger, ça va améliorer votre qualité de vie, ça c’est sûr.

Alors quand on est pas souple on rencontre quand même certaines difficultés à faire du yoga, mais il y a des trucs. Alors je vais vous donner 3 trucs de base qu’il est toujours important d’avoir en tête :

- Le premier truc est : quand vous contractez un muscle, le muscle opposé relâche. C’est le principe des muscles antagonistes. Partons avec une première posture en titre d’exemple. Si je m’installe sur le dos les jambes tendues, je place la boule des gros orteils ensemble. Ici je contracte mes cuisses. Il y a un système qui passe par la moelle épinière, qui dit à l’arrière des cuisses : « Relaxe ». Alors on est entrain de détendre l’arrière des cuisses.

Si après par exemple je prends une courroie que je passe à l’arrière du talon pour supta padangustasana, (si vous en avez pas vous pouvez prendre une ceinture de peignoir), puis je tends ma jambe vers la verticale sans étirer pour l’instant. Simplement tendez-la et contractez la cuisse. Donc vous dites à vos muscles à l’arrière de relâcher. 1er principe.

- 2e principe : vous l’amenez dans l’étirement. Qu’est-ce qui se passe quand un muscle s’étire ? Et bien il dit à la moelle épinière : Je m’étire. Et qu’est-ce qu’elle fait la moelle épinière ? Elle dit : «Contracte ». Donc, à ce moment-là, si vous forcez votre étirement par exemple, et bien votre muscle va contracter de plus en plus. Et vous allez bloquer votre capacité à vous étirer. Donc ne poussez pas votre étirement c’est le 2ème principe.

Donc ça c’est bien important, surtout quand on est raide, on pense que c’est en forçant qu’on va pouvoir gagner en souplesse. Non, non, non! Vous allez jusqu'à l’étirement, et si vous n'êtes pas sûr, vous revenez un tout petit peu en arrière. On doit quand même sentir l’étirement. Il faut qu’il y ait un certain stress pour que le muscle s’adapte et relâche. Mais si le stress est trop fort, moins il s’adapte et moins il relâche. Donc c’est notre 2e principe. Bien sûr après 30 secondes, qui correspond à 5 respirations, 30 secondes à une minute, 5 à 8 respirations, vos muscle relâche et ça favorise l’étirement.

Qu’est-ce qu’on retient de notre exemple ? Contracte l’avant de la cuisse : 1er principe, pour relâcher l’arrière de la jambe et ne pousse pas ton étirement 2ème principe.

Faisons l’autre jambe.

Amenez votre courroie sous le talon pour supta padangustasana à nouveau . Tendez votre jambe sans aller dans l’étirement. Amenez-la vers l’étirement en tirant vers vous . Attention de ne pas compenser, ça c’est un autre principe qu’on va voir bientôt. Donc vous l’amenez vers l’étirement et dès que vous avez la sensation d’étirement, ne forcez pas, ne vous poussez pas. Vous attendez. Et ça c’est vraiment important. Si ça tire trop revenez un peu en arrière en gardant la sensation d’étirement. Vous attendez que ça relâche, que ça se détende, que la sensation d’étirement relâche. Et là, après, vous pouvez aller un petit peu plus loin. C’est donc notre second principe. Attendez 30 secondes à 1 minutes et revenez.

C’est sûr que c’est avec la pratique et le temps que vous allez vous assouplir. Si vous ne pratiquez pas, vous ne vous assoupliriez pas. Ça prend de la régularité car on travaille sur le corps.

Voilà. Donc, 2 principes.

3e principe: Lorsque vous vous étirez, le corps compense. Écoutez bien les consignes du professeur pour enlever les compensation et s’étirer en toute sécurité.

Par exemple, je prends une couverture pour paschimottanasana ( assis les 2 jambes tendus ), que je vais plier en 3, pour me surélever. Quel est mon but ici : Avoir le dos droit. Parce que si je penche en avant et j’arrondi mon dos ici, je ne permets pas à ces muscles de l’arrière jambe de s’étirer. La pression part alors dans mon dos. Non seulement on ne s'assouplie pas ou moins, mais on risque de se blesser dans le dos.

Donc revenons à notre exemple, ajustez la hauteur de votre couverture pour garder le dos droit. 1er principe : Contraction des cuisses pour relaxer l'arrière des cuisses. Puis vous vous grandissez et vous penchez en avant bas ventre vers les hauts de cuisses. Maintenant ça étire à l'arrière, 2ème principe ne forcez pas et ensuite 3 principe : Le corps va vouloir compenser, le dos va vouloir s’arrondir, restez bien droit pour garder votre courbure lombaire. Gardez la posture 30 secondes à 1 minute et revenir.

Laissez-moi un commentaire en bas si vous le souhaitez, pour me dire si dans votre pratique ces principes vous ont aidé. Est-ce que ça fait une différence?

Si vous pensez que cette vidéo peut aider quelqu'un qui croit qu'il n'est tellement pas souple qu'il ne peut faire du yoga, partagez cette vidéo!

#yoga #passouple #raide #hathayoga #vinyasayoga

162 vues

Mouvance Drummondville avril 2016 © 

  • Grey Facebook Icon

Salle Beauchemin 575 rue St-Alfred

Drummondville, QC J2C 4B1

819-472-2379 

info@mouvancedrummondville.com